le terroir du pays de Saturnin Abadie

10 septembre 2014

Le portable

femmeclope

Sidonie a un beau téléphone portable

Qui n'est pas rangé dans son cartable,

Mais cousu sur son bérêt

c'est mieux pour téléphoner.

Sidonie allie le beau et le pratique

Utilisé comme ça

C'est magique !

 

Posté par saturnindebag à 16:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]


28 août 2014

SOUVENIRS

bonjour amis de la poésie

Vous souvenez-vous de ces grands poètes que furent les amis bigourdans de la poésie naïve ? Ces poètes furent le sémaphore de la gloire bigourdane. Hélas la vie les a rattrapés avec tout son cortège de cortège. Des quatre brillants poètes le rouleau de la vie n’a laissé à la poésie que le glorieux Saturnin Abadie. Le traître Auguste Legrand a vendu son âme à l’art content pour rien. Aimée de Saint Morais élève des poules à Trabéculaire. Le grand poète combattant Sabin Poullédous  est parti rejoindre Victor Hugo par suite de décès provoquant une mort certaine. Telle fut la triste destinée de ces génies du renouveau de la seule et vraie poésie bigourdane. Seul votre serviteur bien que vous devriez le servir, est resté aux commandes du navire flottant vaillamment sur les liaisons tumultueuses et les raisons imprécises de la raison poétique. Vogue le navire il arrivera à bon port grâce a son valeureux capitaine. Comme le dit le dicton : « un pour tous et moi tout seul ». Heureusement Mademoiselle Beullemans des amis belges de la poésie naïve est venue le seconder dans son  « rue de la peur ».

Comme le disait Augustin Ilias : « nous nourrissons ce luxe certain qui m’a cogné le grand livre. » C’est ainsi que les amis bigourdans de la poésie naïve resteront dans les sommets au-delà des nuages, ainsi que le mentionnait leur célèbre revue « toujours plus haut ». Que de souvenirs ces lignes nous évoquent de forme et ai déjà 40 champs. Final je pleure. Assurer pour la postérité le grand couteau les ancêtres !

Posté par saturnindebag à 16:47 - Commentaires [6] - Permalien [#]

27 août 2014

L'armoire

Collection

En haut sur le chemin, vient le lendemain.

Il dépend  que le retour soit pour demain.

Même que le jour soit assez près

Pour revenir passer une journée.

Ne pas savoir ce que donne le temps

Aux restants et à l’entrant

Pour les guerriers du courant.

Noté il y a quelques jours

Et ratifié pour toujours.

Posté par saturnindebag à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2014

Réclame publicitaire

lettre_vacher_2_3

Posté par saturnindebag à 12:36 - Commentaires [10] - Permalien [#]

10 août 2014

LES TIMBRES

267_001

Posté par saturnindebag à 17:32 - Commentaires [8] - Permalien [#]

09 août 2014

Le tracteur

zr2007genis - Copie

Posté par saturnindebag à 17:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]