CHEZ LEON-SATURNIN

23 mai 2016

Doit-on récuser la cuisance ?

causerie chez Léon- SaturninPOUR: 2,5%

CONTRE: 2,5%

NSP: 95%

Posté par saturnindebag à 17:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 mai 2016

Médecine naturelle

Copie de salon1 - Copie

Posté par saturnindebag à 15:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 mai 2016

Causerie au coin du feu

causerie chez Léon- SaturninEt nous causons du bien-fondé d'une causerie, qu'en penser?

.− Fam., vieilli

1. Action de causer. C'est une causerie perpétuelle (Ac.1798-1932).Elle [Clorinde] avait une causerie à sauts brusques, coupée d'exclamations (Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 73).

2. Action de causer, de bavarder de manière indiscrète ou malveillante :

1. ... elle s'est prise d'amour pour un organiste de la localité, et d'une manière si visible que c'était le sujet de causerie de tout Saint-Lô... E. et J. de Goncourt, Journal,1894, p. 600.

B.− P. méton.

1. Vieilli. Conversation familière, généralement longue, aimable bavardage entre plusieurs personnes. Toute la journée s'est passée en causeries vaines, sans ennui ni langueur (Maine de Biran, Journal,1817, p. 77).Quand reprendrons-nous nos interminables causeries au coin du feu (Flaubert, Correspondance,1849, p. 118):

2. C'était l'heure des effusions, des confidences. La lampe éclairait doucement sous l'abat-jour, limitant son cercle de flamme à l'intimité de la causerie... A. Daudet, Les Femmes d'artistes,1874, p. 7.

2. Usuel. Exposé oral sur un ton de familiarité et de simplicité devant un auditoire de dimension plutôt réduite. Causerie radiophonique, télévisée; causerie de vulgarisation :

3. Ce soir, pour la troisième fois, il [Valéry Giscard d'Estaing] s'adresse aux Français par une causerie « au coin du feu ». Il ne s'agira pas d'un entretien avec un journaliste, mais d'une allocution télévisée. Le Figaro, 25 févr. 1975, p. 1.

Vieilli. Étude ou article de journal, écrit sur un ton libre et familier tenant de la conversation. Les « Causeries du lundi » de Sainte-Beuve.

Prononc. et Orth. : [kozʀi]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1545 bavardage (Le Maçon, trad. de Boccace, Décameron, Conclusion ds Hug.), plutôt péj. au xvies. (Hug.), noté comme fam. ds Ac. 1762. Dér. de causer2*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 1 110. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 181, b) 3 175; xxes. : a) 1 964, b) 829. Bbg. Goug. Mots t. 2 1966, p. 63.

Posté par saturnindebag à 16:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 avril 2016

La roche est dure.

fabrication_plaque_01

Même mûre,

La roche est dure.

Même placée  en plein soleil,

Rien ne change, c’est pareil.

La roche ne doit pas mûrir,

La roche ne doit pas pourrir.

Alors que les bananes murissent,

Se ramollissent et pourrissent.

Un accent circonflexe à mûre

Ce n’est pas bien dur,

Alors qu’à banane

C’est infâme,

Mais elles ne poussent pas sur de la roche,

Sinon ce serait bien moche.

Posté par saturnindebag à 16:23 - Commentaires [7] - Permalien [#]

27 mars 2016

CAVE CANEM est un vieux film mais le recyclage est d'actualité...

cave canem

Posté par saturnindebag à 11:35 - Commentaires [8] - Permalien [#]

06 mars 2016

faire chabrot

faire chabrot

Je fais souvent chabrot

Mais je ne suis pas cagot.

J’aime beaucoup le bruit du bouchon

Quand je débouche mon litron.

Posté par saturnindebag à 17:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]